Devenir consultant indépendant: compétences requises & choix du statut

FocusTribes

Consulting

Retourner sur le blog

Lorsque l'on est salarié et que l'on envisage de passer en indépendant, il est difficile de savoir réellement à quoi s'attendre. Entre les pré-requis nécessaires à une bonne réussite, et le choix de son statut, on peut très rapidement se perdre dans la masse d'informations. 


Alexandra Moore, consultante indépendante et spécialiste de l'accompagnement des salariés dans leur passage en freelance, nous livre les pistes à suivre pour lancer sereinement son activité.

 

HubSpot Video

 

 

Ce mode de travail est-il réellement fait pour moi ?

Devenir consultant indépendant permet de choisir librement les missions et les clients avec lesquels travailler, mais attention à ne pas trop idéaliser les choses... Il est tout d'abord  important de se poser les bonnes questions :

  • Saurai-je bien prospecter et vendre mes services ? 

  • Vais-je savoir gérer le rythme variable de rémunération et notamment les périodes d'inter-contrats ?

  • Est-ce que le sentiment d'appartenance à une entreprise ne va pas me manquer?

 

Les compétences indispensables à un freelance

Être freelance n'est pas forcément fait pour tout le monde, et certaines qualités sont fortement recommandées pour garantir le succès de votre structure sur le long terme :

  • Etre autonome : savoir travailler seul est une qualité indispensable du consultant indépendant, car il n'est soumis à aucune autorité hiérarchique et doit savoir prendre les décisions qui s'imposent en solo.

  • Avoir un bon relationnel : entretenir une relation de confiance avec ses clients est primordial. Savoir la rendre pérenne et conserver ses clients sur plusieurs années vous assurera ainsi une certaine stabilité.

    • Etre rigoureux : le passage en freelance implique un ensemble de tâches administratives à réaliser dans des délais impartis. Il est donc impératif de faire preuve d'une certaine discipline dans leur gestion pour ne pas se mettre à risque.

  • Avoir de l'expérience : dans le milieu du conseil en management notamment, il est important de ne pas se mettre trop tôt en travailleur indépendant. Les clients recherchent la plupart du temps des consultants ayant une solide expérience, afin d'être opérationnels très rapidement. Pour la plupart des projets, la richesse du consultant freelance vient aussi souvent des différents cas de figures appréhendés chez des clients et dans des secteurs variés, et donc un certain niveau de séniorité n'est pas à négliger lorsque l'on veut lancer sa propre structure.

 

Enfin, au-delà des compétences et de l'expertise, un bon consultant doit aussi avoir certaines qualités humaines telles que le sens de l'écoute, la capacité d'adaptation ou la curiosité entre autres.

 

Déterminer les grandes lignes du projet de création

Avant de se lancer en consultant freelance, il faut ensuite bien comprendre quelle est son expertise, ce pourquoi nos futurs clients voudront travailler avec nous, et la valeur ajoutée à mettre en avant par rapport à la concurrence.

Analyser le marché et réaliser un business plan peut vous permettre de déterminer la faisabilité de votre projet de création et de vous fixer des objectifs, mais le plus important est d'avoir un bon réseau d'anciens clients et consultants. Ceux-ci pourront vous recommander, l'idéal étant de démarrer son activité directement chez un ancien client .

Définir le prix juste pour vos prestations c'est-à-dire votre Taux de facturation journalier (Tjm), est aussi très important. Sans être trop gourmand il ne faut pas non plus se brader, car cela pourrait être perçu comme un déficit de compétences.

Enfin, comment promouvoir mon offre de services : la force du réseau, et notamment de collectif de freelances tel que FocusTribes, seront d'une aide précieuse, mais il est recommandé de bien soigner aussi la présentation de son parcours sur les réseaux sociaux professionnels et pourquoi pas avoir un site internet personnel pour mettre en avant son profil.

 

 

Choisir son statut en fonction de ses besoins

Entreprise individuelle, SASU, EURL, ou bien portage salarial, choisir le bon statut juridique est sûrement la tâche la plus fastidieuse lorsque l'on devient indépendant. Pour y voir plus clair, il est primordial d'analyser ses besoins et les contraintes qui vous sont propres.

 

L'entreprise individuelle

L'entreprise individuelle (EI) est un statut très apprécié des freelance car il permet une grande flexibilité et son accès est relativement simple et peu coûteux. L'entreprise individuelle possède cependant l'inconvénient d'avoir un plafond de chiffre d'affaire maximum à ne pas dépasser: 176 200€ pour une activité de commerce ou d'hébergement, et 72 600€ pour de la prestation de service. Ce statut empêche également l'association avec un autre travailleur indépendant.

 

EI

 

Créer sa propre société

Avoir sa propre société permet d'échapper à plusieurs contraintes imposées par le statut de micro-entrepreneur. Si vous souhaitez collaborer avec d'autres freelances ou que vous estimez que le plafond est trop bas pour vous, cette solution est sûrement plus appropriée. Malheureusement, la création de ce type de structure est relativement coûteuse, et sa gestion est bien plus complexe que dans le cas d'une micro-entreprise. A noter également que, à part pour l'EURL et la SASU, il est obligatoire d'être au minimum deux pour créer une entreprise.

 

société3

 

Le portage salarial

Si perdre la stabilité du statut de salarié vous inquiète, le portage salarial est peut être la solution adaptée à vos besoins. Il permet de rester indépendant, tout en bénéficiant d'un statut de salarié auprès d'une société de portage, vous permettant ainsi de conserver certains avantages (chômage, protection sociale, retraite, revenus stables, etc...). De plus, aucun plafond de chiffre d'affaire n'est imposé. Néanmoins, les frais de gestion sont lourds, et un taux minimal de facturation vous est imposé (minimum 300€ de TJM). La solution du portage salarial est envisageable uniquement pour les métiers résultant de la propriété intellectuelle.

 

PS

 

Alors... comment choisir ?

Devant la masse d'informations concernant le choix de son statut, il est donc normal de se sentir un peu perdu... Voilà un tableau récapitulatif des principales caractéristiques des statuts envisageables :

 

bilan3

 

Se faire accompagner

Vous l'aurez compris, trouver la solution adaptée à votre profil n'est pas chose facile. Heureusement, il existe des structures qui vous accompagnent tout au long de la création de votre entreprise pour vous permettre de faire les bons choix et d'être efficace le plus rapidement possible. C'est le cas de Simplance, société créée par Alexandra Moore, qui bénéficie d'une véritable expertise en la matière. En parallèle, consultante indépendante, sa pleine connaissance du milieu lui permet de vous accompagner au mieux vers le passage en indépendant. 

 

Ces articles pourraient vous intéresser
Consulting

Devenir consultant indépendant: compétences requises & choix du statut

Lorsque l'on est salarié et que l'on envisage de passer en indépendant, il est difficile de savoir réellement à quoi s'attendre. Entre les pré-requis nécessaires à une bonne réussite, et le choix de son statut, on peut très rapidement se perdre dans la masse d'informations. 

Lire la suite
Consulting

5 conseils pour réussir ses projets sous méthode Agile

L'approche Agile, popularisée au début des années 2000 a rapidement remplacé les gestions de projet plus traditionnelles du type cycle en V. Initialement destinée à améliorer les développements logiciels, elle s'est par la suite imposée sur bien d'autres typologies de projets. Cependant, elle peut...

Lire la suite
Consulting

Mise en place d'un ERP dans le Retail: principaux points de vigilance

Si les Retailers ont longtemps été réfractaires à l'implémentation d'ERP, nombreux sont ceux qui ont sauté le pas, ou tout du moins qui y songent. Et pour cause, les mastodontes tels qu'Amazon, ou Ikea changent les règles du jeu ; en industrialisant leurs processus, ils forcent les enseignes à...

Lire la suite
Consulting

Qu'entend-t-on par transformation digitale et quels sont ses enjeux ?

Que nous vient-il à l’esprità l’évocationde la transformation digitale ?

Économie d’échelle, 0 Touch, service, mobilité, stratégie, externalisation vers le Cloud, amélioration des fonctions back office, dématérialisation, déplacement du cœur du business, condition de survie, fin des silos entre...

Lire la suite